Sélectionner une page

Quand on ne peut pas se serrer les coudes ou se donner la main, on trouve toujours un moyen pour se tenir les pouces.

Cela fait un peu plus de 2 semaines que nous sommes confinés. Alors que 2 semaines de vacances c’est toujours trop court, 2 semaines d’isolement semblent une éternité.

Nous devons admettre que la situation est contre nature. Avions-nous oublié à quel point c’est impossible de vivre sans l’autre, sans les autres ?  

Heureusement, la nature humaine reprend toujours le dessus et le besoin d’être ensemble nous permet de rester solidaires. Le Footvirus est plus fort que tout et les plus petits donnent le change à nos entraineurs.

La relève est assurée… ça donne du courage, non ?